n poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques, de personnalisation et de partage sur les réseaux sociaux.

Note

Qu’est-ce que l’espace Schengen ?

Au total, cela représente une population de plus de 400 millions d’habitants.

Qu’est-ce que l’espace Schengen ?
#Espace Schengen

Un espace de libre circulation

L’espace Schengen comporte 26 Etats membres :

  • 22 Etats membres de l’Union européenne :
    • L’Irlande et la Grande-Bretagne ont choisi de ne pas en faire partie
    • La Bulgarie, Chypre, la Croatie et la Roumanie doivent y entrer à terme
  • 4 Etats associés : la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Lichtenstein

 

Au total, cela représente une population de plus de 400 millions d’habitants.

 

L’espace Schengen est un espace de libre-circulation : cela signifie que toute personne (ressortissante ou non d’un Etat membre) peut se déplacer au sein de cet espace sans rencontrer de contrôle aux frontières, et sans nécessiter de passeport.

 

Les Etats membres de l’espace Schengen se donnent donc des frontières communes, qui sont les frontières extérieures de cet espace. Chaque Etat membre a la responsabilité du contrôle de ses frontières extérieures.

Une coopération et une harmonisation des politiques dans plusieurs domaines

Les accords de Schengen impliquent également des coopérations dans les domaines policiers et judiciaires. Cela se concrétise notamment par le Système d’information Schengen (SIS), qui permet de partager le signalement de personnes recherchées et des véhicules ou objets volés.

 

Par ailleurs, les Etats membres de l’espace Schengen doivent harmoniser leurs politiques dans deux domaines :

  • Les règles encadrant le séjour temporaire des personnes sur le territoire
  • Les modalités de contrôle des frontières extérieures

Une possibilité de rétablissement des contrôles aux frontières

Un Etat peut rétablir le contrôle de ses frontières :

  • En cas d’atteinte à l’ordre public ou à la sécurité nationale
  • En cas de manquement grave d’un Etat membre à ses obligations de contrôle aux frontières extérieures

Ces contrôles s’appliquent pour des périodes renouvelables de 30 jours, pour une durée maximale de 6 mois (ou 2 ans en cas de circonstances exceptionnelles).

Partager

Facebook Twitter Google+ LinkedIn

Commentaires (2)

timmy

Vive l'Europe !

Répondre23 mai 2018 à 15h16

Timmy

J'adore cette ville

Répondre22 mai 2018 à 17h19

Vos réactions